Euro

Euro 2024 : Le résumé à la fin de la phase de groupe

L’Euro 2024 monte en température ! Tandis que la France se prépare sereinement pour le choc contre la Belgique, les Diables Rouges essuient les critiques de leur presse et de leurs supporters.

Au Portugal, Antonio Silva est lynché après son match raté, tandis que la Géorgie promet de se battre jusqu’au bout contre l’Espagne.

Saliba chambre les Belges avec les 8e de l’Euro

« On n’a pas peur de la Belgique, on n’a peur de personne. Si Wout Faes n’a pas peur, tant mieux pour lui, on verra lundi. »

Meunier regrette les « gestes obscènes » des fans belges

« L’équipe est allée vers les supporteurs au coup de sifflet final. Le traitement était spécial donc les joueurs ont décidé de faire demi-tour. (…) J’aimerais aussi qu’on gagne 3-0 tous nos matches. Ce n’est pas toujours possible. Les réactions de nos fans, c’était dommage. C’était disproportionné. »

Upamecano philosophe sur son erreur et la Belgique

« Avant, quand j’étais plus jeune, oui (je cogitais). Quand je fais une erreur maintenant, j’essaie de passer à la prochaine action, je me dis que l’erreur est faite et j’essaie de me remettre vite dedans. Je pense directement à autre chose.

Sur la Belgique : De la pression? Non. La Belgique, on les a beaucoup battu. Mais c’est un autre match. Ils vont avoir envie de nous battre, ce sont les voisins, mais on va être prêts et on va tout faire pour gagner ce match. »

La presse belge dégomme les Diables Rouges

« Au terme d’une prestation insipide, les Diables n’ont tiré aucun bénéfice du faux pas slovaque contre la Roumanie (1-1). Le choix de la sécurité mais aussi un solide aveu d’impuissance avant de retrouver nos voisins français dans la partie de tableau la plus explosive. La qualification est acquise mais la terrible bronca du public belge n’a pas menti », note par exemple Le Soir sur la préstation de l’équipe.